Lifestyle·Philosophies

A toi Paris…

Ma belle et douce. Il est temps pour moi de faire le deuil, de tourner la page, de te remercier et d’avancer.
Une fois de plus, je viens te rendre visite et je me sens bien, je me sens comme un poisson dans l’eau, je suis heureuse de te retrouver momentanément. Je t’aime autant je te déteste depuis toujours, pour toujours.

Depuis 2008 tu es pour moi mon envol et mon enracinement. Je me suis sentie libre grâce à toi, je me suis sentie capable de réussir, d’apprendre, d’obtenir, de vaincre, de m’inspirer, de m’identifier, de retrouver la France, mes racines, d’avoir accès à tout, de découvrir, de tous les possibles, de nager dans un océan, de rencontrer, de pousser mes limites, de gagner de l’argent, de me prouver, d’être toujours plus forte, plus grande, plus géniale, plus parfaite, plus souriante, plus à l’écoute des autres, plus belle. Finalement je me suis sentie libre d’exister, je me suis sentie libre de Pouvoir mener Ma vie, libre d’avoir, de Pouvoir.  Je t’aime pour tout cela.

Et en même temps je te déteste !!!! Je te déteste tellement de m’avoir poussée à me comparer, me justifier, me rabaisser, me désorienter, affronter la maladie, la douleur, respirer un air irrespirable, être entourée d’ondes néfastes, de personnes malheureuses, d’arrêter de rire, me contrôler, contrôler ma vie, rentrer dans le moule, être hyperconnectée, vouloir être exemplaire, donner et exister pour les autres, pour l’Etat, pour la société de consommation, pour les rangs, pour une image toujours plus éloignée de l’être unique que je suis. De m’être perdue dans cette quantité d’information qui vibre chez toi, dans ce chaos fourmillement, dans cette énergie si intense qui t’habite. 

Tu m’en a fait voir de toutes les couleurs ! Et c’est comme ça que je me suis sentie vivre 🙂 

J’éprouve tant de gratitude de t’avoir rencontrée, apprivoisée, aimée. Tu es une partie de moi, une part de qui je suis, de celle que je serais demain et éternellement. Tu m’as aidée et guidée pour grandir et évoluer. Tu m’as porté au croisement d’Etre et Avoir. Mais tu es une ville de Pouvoir Avoir et ce n’est plus mon chemin. Je te remercie mille fois et m’en vais découvrir le chemin d’Etre.

Aujourd’hui j’apprends à être, j’apprends qui JE suis, la raison pour laquelle je suis venue au monde. Et pour cela, j’ai besoin de me rapprocher de la nature, de me connecter à elle. Ce sera donc loin de toi ma douce. Mais sans jamais t’oublier. Chaque fois que je te rend visite, je me ressource de pouvoir, je me souviens que je suis capable, que j’ai en moi maintenant toutes les ressources d’Etre et d’exister pleinement pour la personne unique que je suis (que nous sommes).

A la prochaine ma belle et merci d’être qui tu es.

53544651_269285950635705_6147070301998940160_n

Un commentaire sur “A toi Paris…

  1. Je n’aurais pas dis mieux pour parler de Paris!
    Quelles belles aventures dans cette belle grande ville, mais la quitter m’a fait du bien aussi!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s