S.P.A.·Santé

L’apithérapie pour la Spondylarthrite

L’apithérapie, qu’est ce que c’est ? L’apithérapie ce sont toutes les manières de se soigner avec les produits de la ruche (miel, gelée royale, propolis, venin…)

Je vais te parler aujourd’hui du venin d’abeille. Souvent plus connu à travers les allergies, on ignore encore beaucoup ses nombreux bienfaits. Et pourtant, ce petit venin fait des miracles ! (Sclérose en plaque, rhumatisme, maladies auto immunes, tendinites, booster immunitaire…)

bee-170551_960_720

Cette pratique est connue depuis des millénaires! Il s’agit de recevoir des injections de venin d’abeille. Les apiculteurs du monde ne nous ont pas attendu pour se soigner grâce au venin d’abeille. Et en Roumanie ou encore en médecine chinoise, c’est aussi une pratique courante. Il y a encore très peu d’études scientifiques pour nous expliquer les phénomènes et réactions chimiques. Mais en attendant on constate que les effets sur les problèmes articulaires de tout type, les inflammations et la santé du quotidien sont incroyables.

J’ai connu cette pratique au Pérou. En 2016 j’essayais toutes les pratiques possibles pour essayer de stopper mes douleurs de Spondylarthrite et remplacer les médicaments. Lorsque je suis allée rendre visite à mon Papa à Lima, il m’a parlé qu’il avait entendu parler de l’apithérapie pour les articulations. Assez réticente à l’idée de recevoir des injections (bien que l’aiguille soit minuscule) et encore plus de savoir que ça pouvait détruire l’éco système, j’ai accepté un rendez-vous d’informations. Et puis après 1h de dialogue, j’ai apprit que lorsqu’on réalise l’apithérapie avec une abeille vivante en effet elle meurt par la suite, mais il existe une méthode pour récupérer le venin sans tuer les abeilles (bon parcontre on les excite un peu). Je te laisses cliquer ici si tu souhaites la visualiser.
Là d’un coup j’étais plus ouverte sur le sujet ! Et puis ma peur de la douleur de l’injection, je savais que je serais capable de la surpasser comme j’ai réussi à surpasser ma peur de me mettre le doigt dans l’oeil quand j’ai voulu avoir des lentilles de contact.
Finalement la thérapeute m’a fait la première injection (même pas mal) et je suis repartie avec mon petit flacon de venin d’abeille pour continuer d’essayer cette méthode chez moi.

J’ai suivi le protocole qu’on m’a indiqué pour ne pas déclarer de mauvaise réaction, d’allergie au venin. Le rythme est de 2 injections par semaine. Je m’habitue très rapidement aux injections. Au bout de 3 semaines je ne vois pas de différences, ni sur mes douleurs ni sur ma prise de médicaments. Et puis à un moment j’ai une grosse crise de douleurs et j’en ai marre d’avoir très mal + beaucoup de médicaments + me faire des injections qui ne servent à rien ! Alors j’arrête de me piquer, j’abandonne, bien qu’on m’avait dit que cela pouvait prendre plusieurs mois. Je partage ma décision à l’apithérapeute qui m’explique que ayant une maladie auto immune, il y a de nombreuses barrières de mon système immunitaire à faire tomber pour que mon corps lâche prise sur le mécanisme qui est en place depuis des mois.

Une fois la crise de douleurs passée, j’ai reprit des forces, de la patience, du courage et de l’espoir pour retenter l’expérience. Et 2 mois plus tard… plus de douleurs ! J’ai donc commencé à diminuer petit à petit les médicaments et… Surprise ! Plus besoin de médicaments.
C’est magique, je n’y crois pas !!!!! Si, si je vous assure, plus de douleurs sans médicaments 🙂 🙂  Après une année à prendre des médicaments non stop, j’ai du mal à y croire, et pourtant.. les semaines passent et tout va bien.

Alors l’année qui a suivi j’ai pu refaire du sport, courir, me sentir presque guérie. J’ai plusieurs fois tenté d’arrêter le venin d’abeille, mais les douleurs revenaient. Rien de très stable ni similaire dans mes essais. Parfois je sentais quand même que ma zone de douleur était sensible, il ne fallait pas grand chose pour que ça revienne. Mon but n’était pas de me piquer toute ma vie ! Ça revient à un médicament au final, non ?
J’ai donc cherché de nouveaux moyens de guérir ma Spondylarthrite. Mais à présent j’avais remplacé totalement les anti douleurs et anti inflammatoires. J’ai finalement rencontré Cédric avec qui j’ai fait tout un travail de micronutrition (dont je vous parlerai dans un prochain article). Et au fur et à mesure que j’avançais dans cette nouvelle méthode je diminuais très très progressivement le venin d’abeille.
Finalement en Juillet 2017 j’ai complètement arrêté le venin d’abeille et je n’ai jamais eu besoin de reprendre de médicaments.

Voilà comment le venin d’abeille m’a permit d‘arrêter complètement les anti douleurs et anti inflammatoires. Chaque histoire est unique et différente, mais je ne peux pas ne pas vous partager le bien que cette technique m’a fait. La délivrance que cela a été pour moi de trouver un remède naturel qui remplace les médicaments sans aucun effet secondaire.

Je te partage le bout d’informations que j’en ai et mon témoignage, je t’invite à élargir tes recherches ou réflexions si cela est nécessaire pour toi.
Si tu as des questions n’hésites surtout pas à me contacter. Et n’oublies pas que l’apithérapie fait aussi des miracles pour d’autres pathologies que la spondylarthrite ankylosante 🙂

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s